davyjouanin

12 avril 2009

Agathe d’or

Publié par davyjouanin dans Agathe d’or

Agathe d’or 

« Amarré, derrière, une toile semble étrangement te ressembler, cette femme nue de cet artiste roumain, un fameux Grig.. Serait-elle vendu un jour, au fond de moi une douleur égoïste m’empare, elle appartient à l’art, et soufflerai leurs anges d’y laisser leurs ailes, à chaque plume se versent un miroir de peines ou d’effets voilés, comment faire alors vivre avec tact, les actes sont les premiers de la source, pétille un sommeil qui a de l’appétit, pépites des maillages revêtu d’or, rages au réveil qui se lève, se mariage est le seul, je suis confus, peux tu m’aider.  Et soudain, ce qui devait venir le destin l’apporta, une scène comme on en vit une fois par vie, elle entre au bal des songes, et l’allée printanière est meublée chez les mal aimés, de rive à l’autre sans sortir de jeu malentendant, regardant en marchant, et soudain, là, devant moi, s’arrêta, une scène au théâtre des reliques, les rimes n’existes pas, ici, la poésie s’est ressenti, elle monte jusqu’à la tête, ces petits frémissements ont jouis d’une improvisation des mots sur les contacts, chimère était au rendez vous, toujours à l’heure pour les meilleurs, passé un tour de main, il manquait plus qu’une colombe, le visage c’est bonifié au paysage des ordures, ordres des venus, un message pour un rendez vous, gâté des aimé, Agathe au gourmet de la tendresse, pourrai je t’attendre.. Je m’appel Clara me dit-elle » 

Conscience Universelle |
onemesis |
humeur poétique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | migwenn
| l'amour est un tout qui ne ...
| 69lyon76