davyjouanin

12 avril 2009

Estotilande

Publié par davyjouanin dans Estotilande

Estotilande 

« Il est rare votre regard, on s’incline si fort, je me suis fait tout petit, je pars rien faire, mais vous, avec cela, je n’ai qu’une envie, vous désirer. Et maintenant que vous savez, au crawl, c’est le son qui m’endort, je me fais oublier ainsi avec l’eau, je m’excuse. 

Rapide, j’y ai cru, nous étions à ce palais, juste au palier, et je ne suis retourné sans y entrer, cela me suffisait, pourquoi découvrir l’intérieur, si je le ressens déjà de l’extérieur, et d’une manière je n’ai pas encore été invité, déesse des crus, je te vois à m’ouvrir ton intérieur, je n’ai pas ce mérite, notre appellation contrôlée par les âmes au degré des infinis, à ces orgasmes, il y a tout de même une place qui osera palpiter devant ce palier.  Coronelli, Estotilande, à la recherche d’un souffre, et si tu vis encore, à la recherche de ton souffle, je veux que tu saches. » 

Conscience Universelle |
onemesis |
humeur poétique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | migwenn
| l'amour est un tout qui ne ...
| 69lyon76