davyjouanin

12 avril 2009

Giacometti sommeil

Publié par davyjouanin dans Giacometti sommeil

femmeistrique.jpg

Giacometti sommeil 

« Tu me l’a proposé, quand l’oiseau s’envole, il se fond dans les pastels, cascade des corps, ce champs appel à l’harmonie un présent, perd sa gravité Olivier Genet le sais, il montrai au point culminant des rares, et je l’es accepté, une invitation lecture aux écrits, que sais il passé, un monde aux éclats, maître des enfances, déclare l’ouverture de la salle comme bien vaillante, offrez vous se plaisir un instant, et la salle remplirai le parfum émit lit de notre dame, au bonheurs des dames, la note en fin basse sonne un là, un fond de sourire vous nappés la scène un caramel, beauté, majestueux, autour se dessine un monde sans limite, mettons de la musique, le rythme d’une pagaie qui brasse, pirogue des voluptés, Pythagore croise ses astuces, et même Chéops demande qu’on vienne la choyée un peu, marchons un peu, là une hombre de Giacometti brille l’usure de nos vieillesses, elle pénètre les plus grands recoins des plus secrets de chacun, vous êtes spectateurs de vos propre montre, c’est inévitable, à chaque siège l’ombre et la lumière pénètre un corps, ce corps marche à l’allure des géants qui sont devenus des piliers de l’émiettement, et maintenant précieux de sa vie, eau secrète des miracles, cueille ce fruit mon petit, il te réserve mirabelles des histoires, Mirabeau des idées il ne les partageait pas avec succès, louis XVI dormait mal l’hiver, un homme dans la rue dormeur du val sommeil en meilleur loge des métro, c’est le prix au passé de ce qui c’est passé, Faraday ouvre ses suites, et nous avons battis Wall Strett, tiers états, démos à un peuple Pink Floyd des clos, la chute commune capitaine, au fond comment se fier la résonance des galons, balais empériale. » 

Conscience Universelle |
onemesis |
humeur poétique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | migwenn
| l'amour est un tout qui ne ...
| 69lyon76