davyjouanin

12 avril 2009

L’Opéra du Hasard

Publié par davyjouanin dans L’Opéra du Hasard

L’Opéra du Hasard 

« Les slows bercent, le jazz renverse, et puise épuise puits des sources émotions nostalgique jazz, on se rencontre au fruits des hasards,  devant l’Opéra repérage des squelettes de notre cité, pourquoi David Lefebvre l’aime temps son Babel, elle avait commencé imaginaire à la sauvagerie de la louve, une faim l’engouffre, m’en veux tu encore, traversés des percées sensuels, énervée tu étais belle, et ce qui à commencé continua encore cette fois au pied de la colline, étais tu jalouse ou curieuse, Te prendre dans mes bras siffle les joyaux de l’écume, ravage après la fonte des glaces, touts est allé si vite, heureusement que la passerelle était à ce rendez vous, elle nous a sauvé, maintenant, touts ces pas s’agitent à l’ombre du passé, que va devenir cette histoire, qu’allons nous en faire, pourrais tu me montrer un chemin ou un signe, qui ne l’a pas imaginé un moment partir au grand départ de sa vie, puiser là ou on ne le trouvera jamais, plus loin encore après ces collines du matin, éveiller pour réveiller se qui se passe là à l’autre bout de ces histoires, créé d’elle-même pièce des nacres, au lit merveille rivières écarlates, de l’or jaillit, elle dessine son tracé, la queue du diamant dragon l’appel océan, à l’appel, elle me fuit, pour combien de temps. » 

Conscience Universelle |
onemesis |
humeur poétique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | migwenn
| l'amour est un tout qui ne ...
| 69lyon76